Rabah Saâdane : Travailler sur le long terme

Marocains du Monde Écrit par  Kamel jeudi, 21 juin 2012 02:00
Invité à la conférence de presse organisée pour la préparation du World Soccer Identities 2013, l'ancien sélectionneur des Fennecs et entraîneur du Raja (88-90), Rabah Saâdane a livré à Libé son sentiment actuel sur le football Marocain qu'il connaît parfaitement bien et qu'il suit avec beaucoup d'intérêts.
Concernant son ancien club, le Raja Casablanca avec lequel il a remporté le championnat national et la coupe des clubs champions africains, Saâdane a d'abord salué le public Rajaoui et toutes les composantes du club avant d'ajouter " Je tiens à vous dire que je suis de près l’évolution de mon ancien club casablancais. Le Raja est dans une phase transitoire. C’est la première saison sous le système du professionnalisme. Par conséquent, c’est un passage difficile pour tout le monde. Je crois que la réussite ou l’échec dépendra de la gestion tant au niveau des clubs qu’au niveau de la Fédération."

A propos de la gestion du football Marocain en particulier et Magrébin de façon générale, le technicien Algérien explique avec beaucoup de franchise que " Nous sommes devant une étape où le football maghrébin a besoin d’une nouvelle génération de gestionnaires capables d’impacter par leur décision et leur gestion un véritable décollage de la balle ronde. Le Maghreb dispose d’une pépinière de grands talents qui ont besoin d’attention et d’encadrement. Les entraîneurs, eux aussi ont besoin d’encadrement et de formation de fond pour aller de l’avant. Je reste optimiste quant à l’avenir du football maghrébin en général. Notre défaut c’est l’instabilité au niveau des staffs techniques et parfois l’incompétence de certains gestionnaires qui atterrissent par accident dans la gestion du foot."

Pour Rabah Saâdane comme pour plusieurs spécialiste Marocains, il faut " D’abord, travailler sur le long terme... la stabilité est de rigueur." Un discours qui s'accorde avec celui des 83% de nos lecteurs, qui se sont exprimés massivement pour le maintien d'Eric Gerets. " En Europe, un entraîneur travaille avec son groupe sur une durée qui varie entre cinq et dix ans en général. Chez nous, il suffit d’une défaite pour que tout bascule dans le chaos. Et cela est vrai pour les clubs et les sélections nationales. Il faut donner du temps et aux entraîneurs et aux joueurs pour former un groupe homogène capable de donner de bons résultats. Il faut également définir les responsabilités car souvent, on constate que c’est le public qui prend les décisions à la place des coachs ou des dirigeants." souligne ce fin connaisseur du football Maghrébin qui jouit d'une grande popularité dans le Royaume.

Lu 2280 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Services & Partenaires

Almarssad ban
 livefoot logoRouge logo LDA

Classement FIFA

Facebook